3, avenue de Grande-Bretagne
66000 Perpignan
04 68 34 14 35
Contact
Site Internet
Ouvert du mardi au dimanche, de 14h à 18h en hiver, de 15h à 19h en été
Tarif normal : 5 &€;
Tarif réduit : 3 &€;
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Salles d’exposition à l’étage non accessibles
Présentation ActueĮement Archives

À cent mètres du centre du monde

Personnages hors champ
— Mery Sales
Du mercredi 19 mai au dimanche 13 juin 2021

Ces dernières années, ma peinture m’a conduite vers ses lisières. Depuis sa périphérie, j’ai découvert d’autres points de vue, associés à des espaces jusqu’alors niés ou ignorés et qui, pour leur grande majorité, portent des noms de femme : Hannah Arendt, Simone Weil et María Zambrano.
L’empreinte laissée par leurs voix défie les paramètres de leur époque et cherche encore aujourd’hui un espace légitime pour être remarquée. Elles ont toutes trois échappé au carcan de leur époque, notamment parce qu’être une femme philosophe était alors totalement impensable et qu’elles ont osé emprunter une voie qui justement sortait des sentiers battus.
Travailler sur leur pensée procède au début d’un besoin intime inaliénable mais le potentiel de transformation de leur pensée m’amène à la traduire, à ma manière, en peinture et à essayer de la transcender.
Elles nous permettent de faire le lien entre une période et une autre, de dénouer les nœuds du passé pour en tisser de nouveaux dans la trame collective du présent.

Mery Sales


Commissaire de l’expositio : Álvaro de los Àngeles
En collaboration avec el Consorci de Museus de la Generalitat Valenciana

« Seuls ceux qui sont capables d’endurer la passion dans les conditions du désert peuvent s’armer du courage qui repose dans la racine de l’action et devenir des êtres actifs. »
Hannah Arendt

« Confondue aux yeux de tous et à mes propres yeux avec la masse anonyme, le malheur des autres est entré dans ma chair et dans mon âme. »
Simone Weil

« Il faut s’endormir en haut dans la lumière. Il faut être éveillé en bas dans l’obscurité. En haut dans la lumière, le cœur s’abandonne, il se livre. Il se recueille, car on y est arrivé, à cette lumière, sans forcer aucune porte, sans en ouvrir même, sans avoir franchi des seuils de lumière et d’ombre, sans effort et sans protection. »
María Zambrano

— Dossier de presse
Voir
les archives




Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...



Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d’audience.
En savoir plus Refuser