23, quai Maréchal de Lattre de Tassigny
34200 Sète
04 99 04 76 44
Contact
Site Internet
Ouvert du 1er avril au 30 septembre, de 9h30 à 19h et du 1er octobre au 31 mars, du mardi au dimanche, de 9h30 à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 décembre
Tarif normal : 5,60
Tarif réduit : de 0 à 3,6
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Visites de groupe
Visites scolaires
visites guidées sur demande
Présentation ActueĮement Archives

MIAM - Musée International des Arts Modestes

Psychédélices
— Expériences visionnaires en France — 10.K.R.Ö.S., Jean-Claude Appelgam, Captain Cavern, Philippe Caza, André Cervera, Harold Chapman, Chicken, OLIVIA Clavel, Benjamin Collier, Robert Combas, Christophe Cosentino, Henri Cueco, Elke Daemmrich, Brigitte Delpech, Renaud Desmazières, Nicolas Deville, Hervé Di Rosa, Charles Duits, Jean-Claude Forest, Brion Gysin, Jurictus, François Lagarde, Julio Le Parc, Arnaud Loumeau, Robert Malaval, Jean-Louis Martire, Henri Michaux, Jacques Noël, Frédéric Pardo, Frédéric Perimon, Kiki Picasso...
Du vendredi 4 juin au dimanche 9 janvier 2022

Héritier du Surréalisme, des mandalas, cousin de la Beat Generation, de l’Op et du Pop, l’Art Psychédélique est porteur de visions irréelles flamboyantes, idéales ou cauchemardesques.
Au milieu des années 60, un puissant courant psychédélique secoue les sociétés occidentales. Le design s’arrondit, les valeurs se transforment, la musique devient « planante », l’expérimentation envahit tous les domaines de la création. Si le psychédélisme pictural rencontre un succès populaire à travers ses expressions manufacturées (posters, bandes-dessinées, pochettes de disques), la peinture, le dessin ou le cinéma peinent à trouver leur place dans les réseaux artistiques officiels. La société du spectacle permanent a immédiatement absorbé les esthétiques de l’expérience si profonde du « voyage » psychédélique, aux dépens d’une véritable reconnaissance artistique.
Privé de visibilité, ce mouvement pictural underground sans manifeste sombre dans l’oubli au cours des années 1980. Pourtant, le Psychédélisme mérite toute sa place dans la mythologie collective et l’Histoire de l’Art moderne.
La France, traditionnellement secouée par des courants artistiques et philosophiques d’avant-garde, a vu se développer les talents de nombreux créateurs visionnaires. Dès 1965, une poignée de dandys sortie de la Coupole à la suite de Pierre Clémenti et Jean-Pierre Kalfon tente l’expérience acide : Jean Jacques Lebel organise des happenings avec le sculpteur/cinéaste Daniel Pommereule, le groupe Mandala autour de Jean-Claude Bailly et Jean-Pierre Guimard rend hommage au Grand Jeu cher aux surréalistes et devient prosélyte du LSD encore légal, tandis que de nombreux artistes solitaires poursuivent leurs recherches picturales en toute confidentialité.

L’exposition Psychédélices imaginée par le MIAM, rassemble pour la première fois les œuvres de peintres et plasticiens influencés par leurs visions clandestines et définit les contours d’un mouvement artistique majeur.

Commissaires d’exposition : Barnabé Mons et Pascal Saumade.

Avec : 10.K.R.Ö.S., Jean-Claude Appelgam, Captain Cavern, Philippe Caza, André Cervera, Harold Chapman, Chicken, OLIVIA Clavel, Benjamin Collier, Robert Combas, Christophe Cosentino, Henri Cueco, Elke Daemmrich, Brigitte Delpech, Renaud Desmazières, Nicolas Deville, Hervé Di Rosa, Charles Duits, Jean-Claude Forest, Brion Gysin, Jurictus, François Lagarde, Julio Le Parc, Arnaud Loumeau, Robert Malaval, Jean-Louis Martire, Henri Michaux, Jacques Noël, Frédéric Pardo, Frédéric Perimon, Kiki Picasso, Pooley, Jacques Pyon, Sam Rictus, Ody




Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...



Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d’audience.
En savoir plus Refuser