Revenir à la liste
Art dans
l’espace public

Le Gentil Garçon


Société des Voyageurs Immobiles

1% artistique
Œuvre en trois dimensions
2012
Bâtiment
Lycée Jacques Prévert
1, place Lucie Aubrac
30380 Saint-Christol-lès-Alès
Maître d’ouvrage
Région Languedoc-Roussillon
Architecte
Chabanne, André Berardi - Piro
Contact
Site Internet
Pour les jours et horaires d’ouverture, se renseigner auprès de l’établissement
Entrée libre
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Pour l’accès au lieu, se renseigner auprès de l’établissement
L’œuvre m’a directement été inspirée par l’architecture du lycée et notamment par la répartition de ses volumes et la circulation qu’elle induit. D’emblée, à la lecture des plans, l’ensemble m’a fait penser à un aéroport : un bâtiment principal courbe qui dessert des terminaux placés de façon transversale. J’ai choisi d’installer la Société des Voyageurs Immobiles dans le restaurant scolaire, lieu le plus emblématique, à l’image d’une zone d’embarquement.
L’œuvre consiste en un panneau d’affichage mécanique similaire à ceux utilisés dans les aéroports. Si la technologie utilisée est rigoureusement la même, elle est détournée de sa fonction : le panneau fabriqué sur mesure fait défiler au moment des repas, les horaires de départ de vols pour des destinations fictives issues de l’imaginaire culturel mondial. Les références offrent une grande variété. Cela va de la littérature à la bande dessinée, du cinéma au dessin animé, de la peinture classique à l’art contemporain, en passant par la philosophie, la poésie, la science ou encore l’architecture et même la chanson.
L’œuvre affiche des départs de façon aléatoire parmi une liste de 1 455 destinations (au moment de l’installation du panneau). Sur chaque ligne du panneau est affiché le nom d’une destination fictive à laquelle s’ajoute à la manière des indications courantes de vol :
- le logo de la compagnie du vol, il désigne le registre de l’œuvre dont est tiré la destination (utopie, dystopie, satire, science-fiction, mythe…) ;

- le nom du pilote, il s’agit du nom de l’auteur qui a imaginé et décrit ce lieu fictif (écrivain, poète, peintre, réalisateur…)
- le numéro du vol, qui correspond à l’année de la création de l’œuvre.
On peut par exemple, partir pour l’Atlantide sur le vol n°357 AV JC de la compagnie “Myth-jet” piloté par Platon, ou choisir de partir pour Metropolis par le vol n°1927 de la compagnie “SF Airways” piloté par Fritz Lang.
La seule présence de ce panneau sous l’égide fictive de la Société des Voyageurs Immobiles - la SVI - déplace symboliquement la fonction du lieu. Le réfectoire se mue en salle d’attente et c’est le lycée tout entier qui devient l’aéroport rêvé pour embarquer sur les lignes de l’imaginaire. Ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse ?
L’œuvre n’est pas figée, la liste des destinations reste ouverte. Une interface informatique très simple d’utilisation est prévue pour permettre de compléter la base de données du tableau.
En complément de l’œuvre, un guide de voyage de la SVI a été édité. Disponible au CDI du lycée, il présente une sélection de 280 destinations accompagnées de courts textes et d’illustrations. (Le Gentil Garçon)

Assistance d’artiste : Bureau des projets. Fabrication, programme et pose du panneau : Solari di Udine avec IMC-Systèmes.

— Consultez le site Internet de l’artiste
— Consultez le guide de voyage de la SVI



Annuaire Agenda Informations professionnelles Art dans l’espace public Parutions Artistes en languedoc-roussillon Votre avis nous intéresse...